Les Gardiens célestes ou le guide de Hong Kong

9782375790151_1_75
Les Gardiens célestes de Romain d’Huissier (éd. Critic)

Me revoici de retour, hors de mon terrier, avec la gourmandise du jour – que je me suis empressée d’achever. Il s’agit du dernier volume du cycle des Chroniques de l’étrange de Romain d’Huissier aux éditions Critic, une maison d’édition que j’apprécie beaucoup, à tel point que je me suis lancée un challenge à moi toute seule comme une grande. Un challenge stimulant, amusant… Celui de lire l’intégralité de leurs parutions de l’année 2018.

Le titre, Les Gardiens célestes, ne vous aidera pas à première vue à savoir de quoi il retourne, mais je peux vous dire qu’il prendra tout son sens en cours de lecture !

Nous voilà donc de retour à Hong Kong aux côtés de Johnny Kwan et de ses acolytes qui ont une mission des plus délicates à mener. Éliminer Anthony Chau, pas plus, pas moins ! Genre le boss de fin d’un Mario (ben quoi, on a les références qu’on a !) mais en plus costaud. En effet, ce dernier a un plan diabolique pour gouverner sur tout l’Empire du Milieu, excusez du peu. De quoi vous filer la pétoche quand vous découvrez ses manières (désagréables cela va sans dire) d’obtenir ce qu’il désire. Allez en vrac : invoquer un empereur tristement célèbre pour sa tyrannie, et pour bien d’autres magouilles carabinées ? Facile ! Et puis pourquoi pas les Cinq Venins qui sont rappelons-le le Crapaud, le Mille-pattes, le Scorpion, l’Araignée, et le Serpent tant qu’on y est pour faire bonne mesure ? Allez, là on tient quelque chose de bien sympa. Ces pestilences sont chargées de mettre Hong Kong à feu et à sang, et elles vont s’en donner à coeur joie…

À Hong Kong, interdiction cependant d’oublier les triades qui ont également leur mot à dire dans les affaires, parce que vous n’ignorez pas qu’elles aiment bien avoir un gros morceau du gâteau. Histoire de s’en mettre plein les poches et de gagner en pouvoir, voire remporter le jackpot tout court !

Avec ce méli-mélo de puissances divines et humaines, Romain d’Huissier glisse son amour des films de kung-fu au travers de scènes de combats épiques à souhait qui font passer les films d’arts martiaux pour de piètres amusettes.

Ici, le folklore se mêle à la vie quotidienne, les humains et les esprits vivent ensemble, sans toutefois que les premiers soient conscients de l’existence des seconds. Hormis les fat-si, ces exorcistes chevronnés, et quelques personnes pour qui l’existence est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord.

Dans ce roman formidable, haut en couleurs et blindé de rebondissements, vous allez rencontrer des dieux et des esprits, des créatures effrayantes, dans des lieux interlopes, ou bien au gré de balades dans les rues dans cette ville sous la protection de Tin Hau, la déesse tutélaire. On ne nous laisse pas une seule seconde pour nous ennuyer, comme la fin du deuxième tome nous le laissait entendre. Genre ça va chier.

Le roman m’a fait deux jours et demi, c’est vous dire combien je l’ai trouvé passionnant, entraînant à tel point que j’ai tout laissé tomber dans ma vie pour en venir à bout. L’auteur excelle dans la manière de nous présenter les combats, de les rendre vivants. Limite c’est nous qui prenons les gnons tellement ça envoie du bois, tellement ça tabasse. Immersif, son récit vous happe dans ses griffes pour ne plus vous lâcher, vous obnubile jour et nuit, à tel point que vous souhaitez presque vous retrouver à Hong Kong aux premières loges – ou pas, vu ce que l’auteur envoie dans ce dernier volume !

Ce bouquin c’est de la bombe, il y a tous les ingrédients : du kung-fu, de la magie, des créatures étranges, des méchants, mais aussi des gentils, une religion omniprésente, les us et coutumes de la ville, un rythme de vie soutenu, comme l’est le roman qui s’achève dans un souffle, presque à vous en rendre dingue.

Un aller simple pour quelques nuits blanches, garanti ou remboursé ! Alors, convaincus ?

Saraï


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s